UFC-Que Choisir du Parc-Chevreuse

transport

Coronavirus – Les compagnies aériennes malmènent les consommateurs …et les agences de voyage !

Après avoir ignoré l’appel à modération tarifaire lancé au début de la crise et fait flamber le prix des billets de rapatriement des français bloqués à l’étranger, la plupart des compagnies aériennes cherchent maintenant à revenir sur le droit à remboursement des billets annulés, pourtant explicitement prévu par les textes et la jurisprudence européenne.

L’ordonnance qui prévoit un cadre dérogatoire pour les voyages à forfait ne concerne pas les billets d’avion car il s’agit d’un règlement européen spécifique auquel seules les institutions européennes peuvent déroger. Pourtant, bon nombre de compagnies agissent comme si cette dérogation avait déjà été obtenue et ne proposent plus de remboursements mais des reports sur un vol ultérieur ou des avoirs, certains valables 6 mois, d’autres 12 ou 18 mois.

Jusqu’à présent, la commission européenne est restée inflexible et a rejeté toute demande de dérogation à cette obligation réglementaire de remboursement malgré la pression des compagnies mais également de l’IATA, association internationale du transport aérien. Une cacophonie savamment orchestrée par les compagnies qui, pour préserver leur trésorerie,  mettent aussi en danger les agences de voyage qui elles, ne peuvent déduire de leurs sommes à verser que le montant des billets mis en remboursement.

L’UFC Que Choisir s’est mobilisée sur le sujet: elle a demandé à la Commission Européenne, avec l’aide du Bureau Européen des Unions de Consommateurs (BEUC), de tenir compte du contexte actuel en rappelant l’impérieuse nécessité de laisser le choix aux consommateurs entre remboursement et avoir et vient de mettre en demeure 57 compagnies aériennes de respecter le droit de leurs clients.